hs0ucy Aller au menu de navigation

Publications de

8 entrée(s)
  1. Livres lus en 2024

    Livres lus en 2024

    Janvier

    • 24/7: Le capitalisme à l'assaut du sommeil de Jonathan Crary, Éditions La Découverte, 2016, ISBN: 9782707191199 (voir les citations)

    Février

    • La victoire des sans roi: révolution gnostique, de Pacôme Thiellement, Éditions PUF, 2017, ISBN: 9782130730040
    • Le maître du Haut Château, de Philip K. Dick, Éditions J'ai lu, 2006, ISBN: 9782290302484

    Lectures en cours

    • La Mohawk Warrior Society: manuel de souveraineté autochtone, Éditions de la rue Dorion, 2022, ISBN: 9782924834312 (voir les citations)
    • Je suis, de Sri Nisargadatta Maharaj, Éditions Les Deux Océans, 2020, ISBN: 9782866810023
  2. 216 things a punkist should know

    https://www.punk.ist/

    «punkism – the ideology (-ism) of punk»

  3. Chose humaine

    Est-ce l'AI que nous voulons humaine?

    Ou nous que nous voulons encore davantage être chosifié jusqu'à incarner totalement l'objet en y étant transféré?

    Pensez à cette ordinateur que l'on tient au creu de notre main en permanence, et qui, contient déjà une bonne partie de notre vie.

  4. L'espoir dans le vivant

    Peut-être qu'un jour, d'ici quelques millions d'années, des êtres regarderont l'azur terrestre, remplient d'empathie et de reconnaissance envers l'espèce humaine, pour avoir été ce qu'elle a été, pour avoir fait ce qu'elle a fait.

    Puisque sans notre disparition, ils n'auraient pu émerger, ils n'auraient pu acquérir cette sagesse et cette intelligence.

    Nous avons fait notre chemin à travers bien des âges sombres:

    • Ordovicien/Silurien
    • Dévonien
    • Permien/Trias
    • Crétacé
    • Etc…

    Qui sait quel est encore notre rôle dans cette histoire?

  5. Que du présent

    Que du présent…
    encombré de trous d'mémoire
    chargé d'un retour vers le futur
    qu'on appelle démence

  6. Le point nodal du Tao

    Le Tao c'est peut-être là où se confondent (ou s'épousent) unité et multitude, le seuil entre l'inspiration et l'expiration…

    XIV

    «Le regardant, on ne le voit pas, on le nomme invisible.
    L'écoutant, on ne l'entend pas, on le nomme inaudible.
    Le touchant, on ne le sent pas, on le nomme l'impalpable.

    Ces trois états dont l'essence est indéchiffrable
    Se confondent finalement en un.
    Sa face supérieure n'est pas illuminée,
    Sa face inférieure n'est pas obscure.
    Perpétuel, il ne peut être nommé, ainsi il appartient au royaume des sans-choses.
    Il est la forme sans forme et l'image sans image.
    Il est fuyant et insaisissable.
    L'accueillant, on ne voit pas sa tête, le suivant, on ne voit pas son dos.

    Qui prend les rênes du Tao antique dominera les contingences actuelles.
    Connaître ce qui est l'origine, c'est saisir le point nodal du Tao.»

    — Lao-tseu, Tao tö king, traduit du chinois par Liou Kia-Hway (Gallimard, 1967, p. 77, 78)

  7. Enchaîné au matériel

    Enchaîné au matériel
    comme si nous étions semblables
    tout juste bon à enfouir
    quand disparaît la dernière pulsion
    la dernière bouchée
    dévidé par une sécrétion sans amour

  8. L'étape zéro de la dignité

    L'Étape 0 de la dignité c'est peut-être…

    • la liberté dans l'identité (amour propre / de soi), grâce à l'amour reçu
    • la liberté dans l'union (amitié / amour libre & consentant), grâce à l'amour partagé

    Selon moi, nier cela conduit, au final, à étriquer sa propre liberté.

    Sinon, comment les autres conditions menant à la dignité pourraient être pleinement remplies?


    À lire pour soi et/ou à un ‘tit n'enfant: Les étoiles de Jacques Goldstyn https://www.lapasteque.com/les-etoiles.

[top] Retourner dans le haut de la page.