hs0ucy Aller au menu de navigation
Texte

Récif de mammifères

Jusqu'au bout, plonger du récif familiale
de ces filiaux cordages dénouer les noeuds un à un
les suivre puis sombrer dans le sans fond de nos sentiments abimés
jusqu'aux souvenirs amnésiés en l'épaisse saumure

(la fuite est le super-pouvoir du mammifère)

descendre jusqu'à la jonction des plaquettes sanguines et tectoniques
jusqu'à la prime molécule d'alcool disparu depuis longtemps
celle du basculement coagulé vers la brume liquoreuse
celle de la tristesse absorbée du capteur de malheur

la lame rase de briser les chairs frôle l'exil
et prend l'avion avec ses bagages de métal
dans cette toile de tristesse par osmose
est-ce que le tisserand fabule?
du haut du récit tout raser ou se fracasser

(mais surtout être un mammifère)