Le syndicalisme selon Taillefer

Les syndicats sont maintenant rendus dépendants de celle qu'ils voulaient éliminée, c'est-à-dire l'entreprise capitaliste.

Leurs racines sont dans les mouvements arnarchistes-libertaires. À la base, ils sont supposés vouloir démocratiser les moyens de productions, puis la société en général. Pas seulement devenir des prolétaires prévilégiés.