Je me souviens là

J'entame ma troisième semaine de traversée quotidienne Lévis-Québec, puis le soir, vice-versa. Eh oui! je suis maintenant citoyen de la rive-sud.

En arrivant à Québec par le traversier, nous avons en contre-plongée un rappel unifolié que, notre capitale nationale est sous occupation impériale. En effet, le drapeau canadien flotte ardemment dans tous ces endroits stratégiques qui symbolisent la conquête britannique: Le port, les plaines, la terrasse Dufferin, etc.

Ce n'est bien sûr pas innocent; lorsque j'arrive à Limoilou, Matane, aux Trois-Rivières ou à Saguenay, ce rappel n'a pas autant d'emphase et je peux facilement me faire croire que je suis encore chez-moi.

Sinon, j'imagine que si j'étais un descendant des premiers peuples, mon amertume serait encore plus grande, puisque j'aurais également du dégoût en voyant le drapeau aux fleurs de lys.

La mairesse de Québec, Andrée P. Boucher inspecte la garde</p>

<pre><code>du Royal 22e Régiment des Forces armées canadiennes