Vive le Québec, vive la création, vive l'universel

“Vive le Québec, vive la création, vive l'universel!”

Furent les derniers mots que Claude Gauvreau a prononcé à la nuit de la poésie en mars ‘70. En les entendant, je n'ai pu m'empêcher de penser à Slāv & à Kanata.

Créer en étant nous-même (qui on veut, local), pour toucher l'universel (la grâce); pour abattre des cloisons et non en ériger de nouvelles!

Claude Gauvreau, avis de décès