Bronto-politiciens de silos

Les politiciens traitent les sujets comme s’ils étaient en silos; comme si il n’y avait pas de rapport en eux. Mais tout est tissé dans la même trame: la trame de la société. Comment peut-on mettre l’emphase sur le système de santé et faire abstraction du sport, de l’alimentation, de l’environnement? On s’attaque au traitement en faisant fi des causes. On veut combattre la corruption sans miser sur la transparence des données gouvernementales.

On parle d’économie, mais on ne s’applique pas à diversifier l’économie des régions comme la Gaspésie, la Côte-Nord, l’Abitibi, le Lac-Saint-Jean, etc. Loin des grands centres les services sont souvent compromis, les jeunes quittent pour étudier et ne reviennent jamais. Est-ce qu’on maintient ces régions faibles économiquement et démographiquement pour les rendre moins résistantes aux grosses compagnies minières, pétrolières, forestières, lorsque celles-ci ont besoins de faire des milliards avec les ressources de notre territoire?!

Les politiciens disent qu’ils ont de de la vision. Pour ma part, je crois que cette vision se résume à regarder un agenda dans lequel est écrit quelques directives pour maintenir les citoyens dans un statu quo. De cette façon, les brontosores politiques et économiques peuvent continuer à s’engraisser pour maintenir leur stature éléphantesque, et ainsi cacher la forêt qui se meurt. Tandis que les moyens et petits s’agitent pour survivre à l’ombre des mastodontes.