Le poil de la bête

De la cuisine, un bref regard édenté sur le poil de la bête; laissé-là, à l’abandon, par un beau matin de juillet sur un crochet du bout du corridor qui, semble le bout du monde; un bref regard poilu, à travers la vapeur de patates bouillies… bref, un regard.